(…) Et six font les espadons

Tous les jours de 10h à 22h
Des parasols aux effigies d’espadon sont installés et rangés sur la terrasse de l’ancien Santa-Cruz, reprenant leur fonction initiale du temps où le bar-pmu était en activité. Ces poissons aux allures de fanions du nouvel an Chinois se font les témoins de l’activité du lieu et s’inscrivent, en la prolongeant, dans la tradition de la sculpture animalière.
La rue Camille Sauvageau devient l’Atlantide, agitée par un bal fantôme de poissons immobiles.

Auteur : Vincent Schnepf