Présentation

L’imprimerie, la gare, le hangar

À l’heure où les pratiques artistiques se réinventent dans leur inscription sociale et politique autant que dans leur économie, l’École d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux choisit de les expérimenter en situation, en venant Habiter rue Camille Sauvageau.
Du 20 septembre jusqu’à la clôture d’Evento, les projets des étudiants et de leurs enseignants, ceux de jeunes artistes et designers invités viennent se confronter à l’échelle de la rue et au réel de ses activités à travers un programme de production, d’action, de dispositifs urbains et d’événements.
Quatre commerces vacants sont transformés : une librairie-imprimerie Publication Studio Bordeaux s’installe au n° 23, un lieu de projections vidéos, L’Endroit des Chimères, au n° 47, T.O.D., une agence de tourisme à la demande au n° 73 et un camp de base, de production, de logistique et d’échange, La gare, au n° 59.
Le parcours de la rue Camille Sauvageau lui-même est jalonné d’une série d’artefacts fixes et mobiles, complétés par un dispositif de huit échafaudages et d’interventions directes sur les différents modes d’éclairement qui vient accompagner les projets vidéos, sonores et les performances qui s’y dérouleront durant la biennale.
Cette Partie Commune sera l’occasion de questionner la place de l’artiste dans la cité, sa capacité à s’approprier des modèles économiques existants ou à en inventer de nouveaux, tout en interrogeant la spécificité de l’habiter urbain : construire, séjourner puis échanger.