L'Endroit des Chimères, simulation préparatoire (Pierre Florence, Armelle Polette, Benjamin Rolin, Alexandra Valois, 2011)

L’Endroit des Chimères

Posted on 21 septembre 2011

Apparitions lumineuses conçues et activées par Pierre Florence, Armelle Polette, Benjamin Rolin et Alexandra Valois

Où ? Au 47, rue Camille Sauvageau
Quand ? Tous les jours, du lever du soleil à la tombée de la nuit

Par définition, une chimère désigne, dans un sens étendu, toutes les créatures composites possédant les attributs de plusieurs animaux ainsi que les rêves ou les fantasmes et les utopies impossibles.

Dans le cadre d’Evento, la chimère sera l’incarnation d’une pensée du métissage qui produit de l’imprévisible. Ces chimères auront comme mission de transmettre l’idée de la créolité. Elles auront comme mission d’être une figure concrète d’une civilisation en gestation.

De plus en plus émergera une nouvelle humanité qui aura les caractéristiques de notre humanité créole : toute la complexité de la créolité. Le fils né et vivant à Pékin, d’un Allemand ayant épousé une Haïtienne, sera écartelé entre plusieurs langues, plusieurs histoires, pris dans l’ambiguïté torrentielle d’une identité mosaïque. (…) Il sera en état de créole.*

Il s’agit de proposer une représentation commune, formellement multiple et infinie, des différentes populations ethniques installées dans le quartier. La symbolique animalière que l’on peut lire sur les emblèmes pour incarner une communauté, une nation, constituera notre base de données. Par notre action, notre mouvement, ces animaux identitaires – tel que l’aigle, maître absolu de l’Autriche – engendreront des chimères aux identités multiples.
Ces chimères réanimeront alors les rêves et les fantasmes d’exploration et de découverte de nouveaux lieux, de nouvelles civilisations. Elles sont l’incarnation d’hypothétiques cultures, langues et coutumes. La chimère ayant une tête d’aigle, un corps de lion et une queue de coq suggère une infinité de possibilités : Le fils né et vivant en France, d’un Roumain ayant épousé une Espagnole, sera écartelé entre, au minimum, ces trois langues, ces trois histoires, ces trois cultures, ces trois habitudes culinaires et ces trois rythmes de vie.

* Bernabé, Chamoiseau, Confiant, Éloge de la créolité, éditions Bilingue

Pierre Florence, Armelle Polette, Benjamin Rolin et Alexandra Valois (agence Décalage vers le bleu) sont designers, diplômés de l’EBABX.

Be the first to leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *